Le commerce en ligne, ça marche vraiment?

Le commerce en ligne au Canada ne cesse de progresser. Le volume de transactions aux consommateurs (B2C) dépasse maintenant les cent millions de transactions par année et la valeur des ventes au détail dépasse 15 G$ par année.

Contrairement à ce qu’on croit souvent, ce volume, toute proportion gardée, est du même niveau que celui des États-Unis. Par contre, les produits alimentaires ne font pas encore partie des produits les plus populaires mais ce pourcentage ne cesse de croître.

Les grandes chaines de vente au détail, comme Wal-Mart, Canadian Tire, Costco, Sears, etc., ont toutes commencé à offrir la vente en ligne de leurs produits et vont modifier considérablement la façon dont les consommateurs canadiens utilisent ce canal de vente. Elles commencent également à offrir des produits alimentaires en ligne et elles vont aussi, sous ce rapport, modifier radicalement les habitudes de magasinage dans ce domaine.

Au Canada, et au Québec en particulier, les produits pour fins gourmets sont surtout produits par de petits producteurs. Pour le moment, le domaine est encore mal organisé et mal structuré, les producteurs n’ayant pas réussi à se doter de moyens communs pour optimiser leur production et la mise en marché de leurs produits. Les corrections de cette situation sont à prévoir à court terme.

Le commerce en ligne de produits pour fins gourmets va donc croître rapidement au cours des prochaines années. Et OGourmet y sera présent plus que jamais.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*